Éric Dupond-Moretti est victime du défaut de sa qualité de fonceur ! Cette vidéo s’adresse au fonceur et fonceuse : découvrez comment valoriser votre combativité sans perdre votre crédibilité.

Carte mémo des trois questions à poser pour valoriser sa combativité sans perdre sa crédibilité.

Vous pouvez télécharger la carte mémo en PDF ici :
Les trois questions à poser pour Gagner vos combats sans perdre votre crédibilité

Texte de la vidéo :

Vous avez un tempérament fonceur, vous aimez l’action, vous êtes centré sur l’objectif , vous voulez du résultat, comment éviter ça :
« Laissez -moi finir. Monsieur le député, j’ai un sens aigu du contradictoire et du respect de la parole de l’autre. J’aimerais que vous me laissiez au moins m’exprimer. Or pardonnez-moi. On ne, on ne, mais » extrait de l’allocution de Éric Dupond-Moretti à l’Assemblée nationale le 8/07/2020.

En entreprise ça correspond au moment où le manager fait son speech et personne ne l’écoute. Au moment où le commercial est déstabilisé par son client, au moment où l’employé n’arrive pas à vendre son idée au comité de direction.

Je m’appelle Laurent Villemur, je suis conférencier et formateur depuis 2010. Je suis spécialisé dans les outils de personnalité et dans la persuasion. J’aide ceux qui dépendent de l’action des autres pour avancer à gagner l’adhésion sans perdre une énergie folle.

Cette vidéo s’adresse au fonceur et fonceuse : mon objectif est de vous donner une idée pour tirer parti de votre combativité sans perdre votre crédibilité.
Je vous partage ça à partir de mon interprétation de la situation. Je pars du principe qu’il a réagi de façon sincère.

Certains d’entre nous ont une force phénoménale : la capacité à se donner des défis et à sortir de notre zone de confort et à accepter la confrontation. Éric Dupond-Moretti est un des plus grands pénalistes français, c’est un orateur redoutable sur son terrain.
« Deux mots, d’abords, Monsieur le Président. Messieurs de la cour, mesdames et messieurs les jurés. Deux mots d’explication avant d’envisager la défense de cet homme que j’ai l’immense honneur d’assurer aujourd’hui devant vous. Bon que vous n’aimiez pas les avocats médiatiques, on est quitte je ne vous aime pas non plus. » Extrait du 13h15 de France 2 le 12/12/2015

Comment un orateur chevronné peut se retrouver comme un petit garçon déstabilisé ?

Nous avons tous les défauts de nos qualités. Le défaut du fonceur c’est le manque de préparation. C’est le pitch de la moitié des films de super héros. Le méchant fait un piège. Le super héros fonce dedans et met la moitié du film à en sortir. Dans un film, c’est chouette. Dans la réalité c’est contreproductif.
Notre réussite dépend de notre capacité à utiliser nos qualités et à gérer nos défauts. C’est de l’intelligence émotionnelle.
Votre qualité de fonceur : vous sortez de votre zone de confort, vous vous mettez en difficulté.

D’ailleurs, vous avez vu comme Éric Dupond-Moretti le perçoit bien comme une qualité ? il est même étonné que les autres gens ne s’en rendent pas compte.
« Je vous en prie. C’est déjà compliqué pour moi. C’est une première. Mais. » extrait de l’allocution de Éric Dupond-Moretti à l’Assemblée nationale le 8/07/2020.
Le défaut : il n’a pas pris le temps d’identifier les règles de son nouveau terrain de jeu. Ce qui fonctionne très bien dans un tribunal : les silences par exemple. À l’Assemblée Nationale cela se retourne contre lui. Il se fait couper la parole. Huer Applaudir. Il va mettre deux minutes à reprendre pied pour se remettre dans une saine colère qui le fait avancer.

« J’ai vécu la commission d’enquête parlementaire d’Outreau. À ma gauche, il y avait, si vous me permettez ce mauvais jeu de mots le député Marceau, M. Houillon, M. Vallini, sensibilités politiques différentes 82 propositions. On peut tous travailler ensemble. » extrait de l’allocution de Éric Dupond-Moretti à l’Assemblée nationale le 8/07/2020.

Alors, comment faire pour gagner vos combats sans perdre votre crédibilité.

Mon conseil trouvez un ambassadeur, posez trois questions.

Trouver un ambassadeur. L’ambassadeur c’est quelqu’un qui connait bien votre nouveau terrain de jeu. Pour Dupond-Moretti cela aurait pu être un député ou un ministre. Pour le manager qui prend en main une nouvelle équipe : ça peut être un membre de l’équipe. Pour le collaborateur qui veut vendre son idée à la direction : c’est un directeur ou une personne qui assiste fréquemment aux comités de direction.
Généralement ça c’est facile. Maintenant, prendre le temps de poser trois questions, c’est ça qui est plus contre nature quand on a une dynamique de fonceur qui veut avancer.

Parce que finalement les réponses sont évidentes. Si je me suis trompé, c’est que ce n’était pas si évident que ça. Et si je veux m’éviter le risque de me retrouver en perte de crédibilité, déstabilisé, et de perdre du temps et de l’énergie à récupérer la situation. J’ai intérêt à vérifier. Au pire, vous aurez perdu 5 minutes à vérifier que vous aviez raison. Au mieux, vous aurez gagné votre lancement, votre approche, et gagné en énergie pour convaincre vos interlocuteurs.

Maintenant que vous avez votre ambassadeur, posez-lui trois questions : qu’est-ce que je fais pour réussir ? Qu’est-ce que je dois faire pour échouer ? Quelles sont les différences entre mon terrain de jeu habituel et ce terrain de jeu là ?

Pour le manager ça donne : à ton avis, comment est-ce que je peux embarquer mon équipe ? Comment je peux dégouter cette équipe-là ? Quelles sont pour toi les principales différences entre mon équipe actuelle et l’équipe que je vais prendre en main ?
Vous avez investi 5 minutes de préparation pour garantir le succès de votre prochain objectif. Je sais vous n’aimez pas ralentir. Mais rappelez-vous la frustration, la colère de ne pas avoir atteint votre objectif du premier coup ou de vous être pris un mur parce que vous ne l’avez pas identifié au préalable.

Si cette vidéo vous a été utile, appuyez sur le pouce. Si vous voulez voir mes prochaines vidéos, abonnez-vous.

Dans les commentaires, j’attends vos expériences de batailles mal préparées et comment vous avez réussi à vous en sortir pour vous remettre sur les rails de la victoire.

À vous de jouer !

Une pensée sur “Les trois questions à poser pour Gagner vos combats sans perdre votre crédibilité”

Répondre à Nadia SEBATI Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *